· 

Votre Semaine du 9 au 15 mars 2020

Tu restes toujours présent
À la lisière de mes chants,
Mes mélodies sont à Tes pieds
Sans que je puisse T’atteindre.

Le vent supplie avec insistance :
« Ne laisse pas ton rafiot amarré ! »
Gouverne vite pour parvenir
Au centre de mon cœur.

Avec Toi le jeu de mes chants
Est un jeu venant de loin,
Sa flûte émet des notes chagrines
Tout le long du jour.

T’emparant de ma flûte donc, quand voudras-tu
La remplir de Ton souffle,
Dans la dense obscurité
Par une nuit joyeuse et muette ?

Rabindranàth Thakur, dit Tagore

 

 

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désirs
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

LIBERTÉ

Liberté de Paul Éluard

La nuit n'est jamais complète

Il y a toujours puisque je le dis

Puisque je l'affirme

Au bout du chagrin une fenêtre ouverte

Une fenêtre éclairée

Il y a toujours un rêve qui veille

Désir à combler faim à satisfaire

Un cœur généreux

Une main tendue, une main ouverte

Des yeux attentifs

Une vie, la vie à se partager.

 

- Paul Éluard -

 

Je te cherche par-delà l’attente

Par-delà moi-même

Et je ne sais plus tant je t’aime

Lequel de nous deux est absent.

 

Pleure : les larmes sont les pétales du cœur.

 

J'étais si près de toi que j'ai froid près des autres

 

 

 

 

 

"Celui qui sait être constant a une âme large,
celui qui a une âme large est juste. " Lao Tseu

 

 

Avec vous,
partager ce ciel bleu.
éphémère

 

Profiter de l'instant présent...

 

 

 

Enfin, du rose en lieu du gris...

Faire l’💞, ça commence le matin par le premier regard que l’on se donne, le premier sourire, la première caresse et le premier bonjour.

Faire l’💞, c’est d’apporter le petit déjeuner au lit ou simplement un café, un jus de fruits accompagné d’une petite chanson d’amour ou de mots tendres récités avec toute la gaucherie dont on peut faire preuve.

Faire l’💞, c’est lancer à l’autre dans la glace un clin d’œil complice lorsqu’il fait sa toilette, c’est aussi l’embrasser sans raison, juste pour le plaisir de le faire, sans rien attendre en retour.

Faire l’💞, c’est demander à l’autre quelle nuit il a passé et écouter attentivement sa réponse. C’est prendre le temps de se regarder, de se parler et de se toucher avant d’entreprendre la journée de travail.

Faire l’💞, c’est accompagner l’être cher à la porte au moment où il se prépare à partir; c’est de lui souhaiter une bonne journée ; c’est de s’installer à la fenêtre et lui faire un signe de la main en affichant son plus beau sourire.

Faire l’💞, c’est de se téléphoner pour un rien, juste pour se dire que l’on s’aime ou prendre des nouvelles ; c’est de se faire des surprises sans rien attendre en échange.

Faire l’💞, c’est prendre l’autre dans ses bras chaque fois que c’est possible, juste pour sentir la chaleur de l’être aimé, rétablir le contact et se donner de l’affection.

Faire l’💞, c’est parfois d’accorder à l’autre la liberté de vivre pour lui-même, sans attachement excessif, en lui laissant sentir qu’on l’aime toujours même si nos corps sont loin l’un de l’autre ; c’est d’être assuré que nos âmes se moquent des distances et sont tendrement enlacées en toute situation, quelque soit le nombre de kilomètres qui nous séparent.

Faire l’💞, peut aussi se résumer en une pensée lancée vers l’autre, les yeux fermées, pendant un instant.

Faire l’💞, c’est de s’accueillir et de s’étreindre au retour à la maison, c’est de s’informer de ce que l’autre a vécu durant la journée, c’est également le petit verre de vin que l’on prend le temps de déguster ensemble en se racontant toutes sortes de choses ou en goûtant tout simplement la sagesse du silence.

Faire l’💞, c’est même d’écouter le télé, serrés l’un contre l’autre, c’est de rire ou de s’émouvoir ensemble, c’est de vivre à deux et nourrir cette complicité de n’importe quelle façon.

Enfin, faire l’💞, c’est aussi « faire l’💞», mais ce n’est pas que ça ! C’est une partie d’un tout indispensable… tout simplement, comme un dessert qui vient couronner un repas succulent.

J’ai compris un jour que je ne voulais plus me contenter que du « dessert », … je désire le repas au complet et surtout le dessert n’est pas indispensable à la fin de chaque repas.
[....]
Sur la voie de la Sagesse.
André Harvey

Au cas où...

 

Vous rumineriez,

Vos émotions déborderaient

Vous vous feriez des nœuds au cerveau

Vous réaliseriez des films alambiqués...

Je ne vois qu'une solution ! DANSER !

DANSER et respirer la musique...

Mettez le rythme dans votre peau et votre âme va s'envoler

Bougez votre corps physique ! Allez !

 

 

 

"Le sublime jaillit du conflit qui oppose, dans notre âme, l'imagination à la raison et si le sublime impose la gravité et le respect, c'est parce qu'il dialogue avec l'infini."

 

(Pascale Seys. Si tu vois tout en gris, déplace l'éléphant.)

 

 

 

 

"Notre monde essaye de nous arnaquer en nous faisant croire que l'urgence est partout.

La sérénité consiste à refuser les fausses urgences.

Elle n'est pas une dérobade face au réel, juste un outil de sagesse et de discernement."

(Christophe André - Interview Psychologies Magazine, 2013)

 

 

 

"Quand il neige dans nos rêves,
qu'on ne voit aucun ciel bleu à l'horizon,
faire une pause est salutaire,
lâcher prise et regarder le monde,
laisser les éléments agir,
se détacher de ce "monde" où aucun flocon ne se sent responsable,
goûter à cette liberté d'être soi
dans un monde qui nous veut à son image,
et attendre ...
attendre que la neige s'efface flocon après flocon
pour annoncer l'arrivée du printemps."

Jordan Ray.

Celui qui n’est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l’extrême beauté. ~

— Jean Giono

Le mimosa est un emblème de féminité et de liberté depuis 1946 pour la journée de la femme, chaque 8 mars.

D'une senteur délicate, cette fleur marque l'inter-saison (hiver-printemps)... On quitte l'élément eau de l'hiver pour le feu naissant du printemps ! Entre les deux, on respire les parfums qu'offre la Nature en s'éveillant !

Symbole de sécurité, le mimosa est associé à la beauté, l'élégance, la délicatesse, la tendresse, et la douceur, et nous délivre un message d'émotion.

/. Il faut du temps pour s'apprivoiser et acquérir les réflexes qui aboutissent au vrai changement. Du temps, de la discipline et de la pratique. Une rigueur qui est parfois vécue comme une contrainte, une obligation qui génère des résistances.

Le meilleur moyen d'éviter ce piège est de comprendre que, en réalité, la discipline et la pratique nécessaires au changement sont des cadeaux que l'on se fait, des moyens que l'on s'offre pour notre transformation. Tout voir et ne rien juger.

Il faut pouvoir exercer une sorte d'intransigeance bienveillante pour échapper à la culpabilité tout en assumant nos responsabilités. ./.

./. Ce livre est un précieux guide sur le chemin initiatique qui conduit à l'amour vrai... un amour qui ne se contente pas des apparences et qui, sans cesse, donne une nouvelle chance en continuant de miser sur le meilleur.

Puissiez-vous vous faire le cadeau d'accéder à cet amour là. C'est, je crois, le meilleur moyen d'obtenir la guérison de notre cœur blessé. Comme le dit justement Olivier Clerc, il faut d'abord guérir notre cœur avent de songer à l'ouvrir. Il faut arrêter de nous juger ./.

(Thierry Janssen - Préface du livre d'Olivier Clerc - J'arrête de me juger.)

 

 

 

 

"Que je fasse de ma vie

une chose simple et droite

comme une flûte de roseau

que tu puisses emplir de ta musique."

 

Rabindranath Tagore

(Leda and the swan, par Michael Parkes -1944)

 

Des outils symboliques et initiatiques :

vers plus de spiritualité...

Savoir renouveler l'approche de son existence, se réinventer, changer son regard, prendre soin de soi et de l'autre, se réapproprier sa vie...