Le poids des mots (1)

La richesse de la langue française nous permet de traduire les contours et les détours de nos pensées...

Nos pensées sont enrichies par la complexité du langage...

 

En ce qui concerne la numérologie :

? Théorie, concept, système, méthode, hypothèse, axiome, convention, principe, thèse, doctrine, philosphie, postulat, règle, loi, précepte, opinion, formule, recette…

 

Un dictionnaire est censé faire référence, concernant la définition d'un mot et pourtant vous trouverez foule de polémiques brûlantes sur le sujet... 

 

Parenthèse  :

* L'Académie Française en est à la lettre R (plébéien-J.O. du 29/11/2012).

 

* Le W est la dernière venue des lettres : Notre alphabet n’a d’abord compté que 23 lettres comme l’alphabet latin (le I s’écrivait j en minuscule).

La distinction I/J et i/j n’a été officialisée que dans la troisième édition du Dictionnaire de l’Académie (1762).

Il en allait de même pour V/u, dont on trouve la trace dans certaines inscriptions au front des monuments publics (REPVBLIQVE) et la distinction V/U, v/u).

 

Que devient alors la correspondance numérologique entre lettres et nombres ? Ce sera l'objet d'un prochain article.

 

A vous de choisir dans le lot ? Non, à nous de nous définir rigoureusement !

 

Juste pour info (relevé dans le Science et Avenir du Nouvel Observateur)

 

*Théorie   

Dans le langage courant : désigne des faits imparfaitement étayés

En science : corpus de connaissances apportant une explication.

 

Ce qui sous-entend vous l'aurez bien compris, que nous devons être très prudents avec l'usage des mots...

 

Preuve : ce qui démontre la vérité d'une chose, marque, témoignage, vérification de l'exactitude d'un calcul (preuve par neuf).

     Tout cela peut être remis en cause ! preuve, témoignage, vérité...

 

J'ai donné ma définition de la numérologie (Un concept symbolique).

 

* Petit Larousse et Larousse :

 

Concept : 1. Représentation intellectuelle d'un objet conçu par l'esprit. 2. Définition des caractères spécifiques d'un projet, d'un produit par rappport à l'objectif visé.

 

Symbole : nm (latin symbolum, du grec sumbolon, signe) 1. Ce qui représente une réalité abstraite. Signe figuratif, être animé ou chose, qui représente un concept, qui en est l'image, l'attribut, l'emblème : la colombe est le symbole de la paix. Le drapeau, symbole de la patrie. Personne qui incarne de façon exemplaire une idée, un sentiment : Il est le symbole de la générosité. 2. Tout signe conventionnel abréviatif : symbole chimique.

Informatique : Signe de base de l'alphabet d'un langage de programmation. Identificateur d'une variable ou d'une adresse dans un langage d'assemblage.
Logique : Élément constitutif d'une théorie mathématique formalisée. (On distingue les symboles logiques, communs à toutes les théories, comme &, ∀, etc., et les symboles non logiques, comme +, ×, etc., propres à la théorie considérée.)
Monnaies : Signe distinctif gravé sur une monnaie et indiquant sa provenance.
Rhétorique : Figure de rhétorique par laquelle on substitue au nom d'une chose le nom d'un signe que l'usage a choisi pour la désigner. (La « robe » pour la magistrature, l'« épée » pour l'état militaire.)
Technique : Figure conventionnelle qui représente une machine, un appareil, etc., ou qui apporte une précision relative à son procédé de fabrication, d'assemblage, etc.

 

* Académie Française :

Concept : n. m. XVe siècle, au sens de « dessein, projet ». Emprunté du latin conceptus, « action de contenir, de recevoir », « réunion, procréation », puis, en latin chrétien, « conception de l'esprit, pensée ».
Idée abstraite et générale. 

 

1. LOGIQUE. Construction de l'esprit explicitant un ensemble stable de caractères communs désigné par un signe verbal. Le concept regroupe les objets qu'il définit en une même catégorie appelée « classe ». Le concept d'homme, d'arbre, de maison. On définit un concept en compréhension et en extension. La formation des concepts. Concept a priori ou concept pur, non tiré de l'expérience. Concept a posteriori, empirique. 

 

2. ÉPISTÉMOLOGIE. En mathématiques, notion rigoureusement définie qui sert de fondement ou de principe. Le concept de cercle, de triangle, de nombre, d'ensemble, de sous-ensemble. Dans les sciences expérimentales, idée explicative découlant d'une théorie générale et que l'on vérifie par l'expérimentation. Les relations entre les concepts de pesanteur, d'énergie, de masse.  3. Par affaibl. Notion abstraite que l'on a ou que l'on se fait personnellement d'une chose, d'une qualité, d'un projet. Son concept de l'honneur diffère du mien.

 

Charles Baudelaire
1821-1867

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

dans Les Fleurs du Mal, Correspondances

 

Johann Wolfgang von Goethe

1749-1832

Tout ce qui passe n'est que symbole.
Dans le Second Faust.

 

Respirez, soufflez ! C'est fini ! La numérologie est pour moi un concept symbolique. Le symbole sert le concept. Tous mes travaux et toutes mes recherches iront dans ce sens là.

Lisez la suite : Le Poids des Mots (2)

Des outils symboliques et initiatiques :

vers plus de spiritualité...

Savoir renouveler l'approche de son existence, se réinventer, changer son regard, prendre soin de soi et de l'autre, se réapproprier sa vie...